Que faire en cas de chantage webcam et de menace de diffusion de vidéo ?

Vous pensez être victime d'un piège à la webcam et votre identité (nom et prénom) est connue des escrocs ?
Cliqez ici et recevez IMMEDIATEMENT vos conseils personnalisés

Cette infographie résume les informations importantes concernant l'arnaque à la webcam. Lisez attentivement les recommandations et contactez nous en cas de besoin. Une vidéo explicative est également disponible ici.

Infographie résumant les principales informations au sujet du chantage à la webcam


Qui sont les escrocs de l'arnaque Ă  la webcam ?

Des cybers-escrocs professionnels généralement basés en Côte d’Ivoire, Mali, Maroc, Philippines…

Quel est leur but ?

Vous faire verser de l’argent en échange de la non diffusion de la vidéo capté sur Skype ou Hangout, à vos proches sur internet.

Ne payez surtout pas ! Cela serait sans fin et ne changerait pas la situation.

Mettent-ils leurs menaces à exécution ?

OUI, les menaces de diffusion de la vidéo intime suite au chantage sont mises à exécution dans de nombreux cas ! (sur Facebook, Youtube, Viméo Blogs, sites pour adultes…)

Vous êtes exposé si vous entrez dans les cas suivants :

Le cumul des différentes propositions augmente fortement le risque de diffusion de la vidéo et l’acharnement des escrocs dans le temps.

  • L’escroc connait votre nom et prĂ©nom.
  • Vous avez des comptes Linkedin ou Viadeo.
  • L’escroc connait le nom de votre employeur et profession.
  • Vous exercez une profession Ă  responsabilitĂ© ou mĂ©diatique
  • (cadre, dirigeant, politique, sportif, profession libĂ©rale…).
  • De nombreuses informations et donnĂ©es personnelles
  • sont disponibles sur internet Ă  votre sujet.
  • L’escroc vous a listĂ© des noms d’amis sur Facebook ou autre.
  • Votre compte Facebook est Ă  votre nom et prĂ©nom.
  • Vous avez dĂ©jĂ  versĂ© une somme d’argent (virement, carte Pcs, TonĂ©o, Western Union…).

Que peuvent ils faire ?

Les représailles sont classées par ordre de probabilité sur des milliers de cas rencontrés.

Les représailles surviennent régulièrement contrairement à ce qui peut parfois être dit sur certains forums mal informés. Le but de cet inventaire n’est pas de faire peur ou d’être anxiogène mais de simplement vous mettre en garde sur les actions néfastes que les escrocs peuvent réellement mettre en place.

  1. Diffusion sur les plateformes vidéos généralistes comme Youtube, Viméo, Dailymotion… (les vidéos peuvent rester en ligne plusieurs jours).
  2. Diffusion sur des blogs créés à votre nom sur différentes plateformes gratuites. Les vidéos sont accompagnées d’informations professionnelles et de photos récupérées le plus souvent sur Facebook (le blog reste en ligne s’il n’est pas signalé).
  3. Diffusion sur Facebook de la vidéo ou de captures images de celle-ci en prenant contact un à un avec vos amis via un faux compte Facebook créé par l’escroc.
  4. Diffusion sur la page Facebook de l’entreprise lorsqu’elle a été identifiée par les escrocs. La diffusion se fait via le post d’un lien vers la vidéo dans un commentaire sur la page.
  5. Diffusion sur des sites pour adulte de la vidéo associée à votre nom et prénom. Les vidéos peuvent se diffuser rapidement de sites en sites. (les vidéos restent en ligne si elles ne sont pas signalées).
  6. Appels téléphoniques sur le lieu de travail. Si les escrocs ont le numéro ils tentent de reprendre le contact avec vous et de vous harceler via ce moyen.
  7. Envoi de la vidéo ou de photos intimes via le site internet de l’entreprise. Cela reste rare mais le cas s’est déjà présenté à quelques reprises.
  8. Envoi de mails aux membres de l’entreprise dont les contacts ont été récupérés sur les réseaux sociaux professionnels ou sur le site de l’entreprise.
  9. Prise de contact avec d’autres proches (association, club sportif). Même mode opératoire que pour l’entreprise mais via vos activités personnelles exposées sur internet. Une recherche Google à votre nom et prénom leur permet simplement de les trouver.
  10. Envoi de la vidéo ou de photos intimes via le site de la mairie du domicile. Cela reste rare mais le cas s’est déjà présenté à quelques reprises sur de petites communes.

Comment se protéger de la diffusion des vidéos ?

Depuis plusieurs années, et suite aux centaines de témoignages que nous avons pu recueillir, les interrogations des victimes sont souvent les mêmes.

  1. Ne cédez pas au chantage et coupez le contact avec eux.
  2. Ne payez surtout pas les sommes demandées.
  3. Ne répondez pas aux faux mails reçus.
  4. Ne répondez pas aux faux contacts Skype de la Police, Interpol, Police du net…
  5. Sécurisez Facebook en suivant la procédure donnée sur notre site internet.
  6. Attention aux comptes Linkedin et Viadeo où ils récupèrent les infos professionnelles.
  7. Faite l’inventaire des données personnelles et professionnelles qu’ils ont de vous.
  8. Vérifiez sur Google ce que l’on trouve facilement sur vous.

Avez vous aimé cet article ?

Cliquez sur les Ă©toiles pour donner une note

Note moyenne 4 / 5. Nombre de votes : 32

Trustpilot