Arnaque et Chantage à la cam, qui sont les brouteurs d'Abidjan ?

Vous pensez être victime d'un chantage à la webcam et votre identité (nom et prénom) est connue des escrocs ?
Cliquez ici et recevez IMMEDIATEMENT vos conseils personnalisés

Les arnaques à la webcam existent depuis plusieurs années, les premières demandes que nous avons reçues à ce sujet datent de 2010-2011

Les principaux types d'arnaques internet dont sont victimes les européens Francophones, viennent  des brouteurs de Côte d'Ivoire (arnaques sentimentales, arnaques à la webcam, faux héritages, fausses annonces sur leboncoin…). Ce phénomène a vu le jour depuis la dernière décennie et n'a cessé de prendre l'ampleur. Les auteurs de ce genre d’escroqueries utilisent différents moyens pour arriver à leurs fins et la webcam est l’un des outils dont ils font le plus usage. Leur méthode consiste généralement à mettre la victime dans l'embarras en la menaçant de divulguer des vidéos ou photos intimes. Et le moins que l’on puisse dire, c'est que les brouteurs arrivent à soutirer d'énormes sommes d’argent à leurs "mougous", terme qu’ils emploient pour désigner leurs victimes.

Qu'est-ce qu'un brouteur ivoirien ?

Le nom même en dit long sur l'activité en question. Il s'agit d'une personne simplement assise dans un Cybercafé d'Abidjan et qui gagne de l'argent sans s'adonner à une réelle activité à l'instar d'un mouton qui broute de l'herbe sans effort. Les brouteurs ivoiriens utilisent le mensonge, le chantage et la peur pour arriver à leurs fins.

Mais comment procèdent-ils ?

Internet rend aujourd'hui les échanges plus faciles, il en est de même des arnaques. Ce sont les réseaux sociaux et les sites de rencontre qui sont les meilleurs alliés des brouteurs ivoiriens. D'ailleurs, ce sont eux qui sont les principaux détenteurs de faux comptes Facebook et autres comptes sur les sites de rencontre et réseaux sociaux professionnels.

Après avoir mis en place les faux comptes, ils vont donc à la recherche de photos de personnes assez séduisantes. Sur les sites de rencontre, ils se présentent évidemment avec de fausses informations. Les victimes peuvent être des hommes comme des femmes. La discussion est entamée correctement et les mensonges commencent également. Lorsque les liens sont tissés, le brouteur déploie ses techniques pour piéger la proie.

La webcam comme arme fatale

En général, les brouteurs créent des liens amoureux avec leurs victimes, ou une relation plus rapide basée sur la recherche de relations coquines. Les brouteurs ivoiriens ont l'art de séduire littéralement leurs victimes avec des mots doux à foison et des compliments qui mettent la victime complètement à l'aise.

Le brouteur peut donc par exemple amener sa proie à se mettre nue, voire même à se masturber devant la webcam, enregistrant le flux vidéo grâce à des logiciels spécialisés. De son côté, il lui suffit de diffuser un flux webcam préenregistré sur Skype pour que sa victime n’y voie que du feu. Lorsque ce dernier dispose suffisamment d'informations compromettantes, il peut commencer les menaces.

Les menaces utilisées et la mise à exécution

Les brouteurs ont chacun un degrés d’agressivité très variable. Certains sont très agressif verbalement mais reste modérés dans les actes, alors que d’autres mettent à exécution leurs menaces en faisant peu de cas des répercutions que cela aura sur la vie de la victime.

Si la victime est une personne mariée et qui a peut-être des enfants, le brouteur va exiger qu'elle paie une certaine somme afin que les photos ou les vidéos ne soient pas envoyées à la famille. On peut également menacer d'envoyer ces données aux employeurs ou aux amis de la victime via Facebook ou d’autre réseaux sociaux.

Celle-ci désirant conserver son intimité, son job et sa fierté accepte souvent de payer la rançon, laquelle doit être envoyée par Western Union, coupon PCS...

Étant donné que la victime a fourni à son insu une photo ou une vidéo d’elle nue, le brouteur peut ensuite l’appeler ou lui envoyer un message en tant qu'autorité administrative l'accusant d'avoir porté atteinte par exemple à l'innocence d'une mineure. Il peut être accusé de pédophilie et pour cela, il doit payer une amende donnée. Comme l'accusé veut préserver tout ceci dans le secret, il accepte de payer sans vraiment essayer de savoir si cela est vrai ou faux. Le plus important est que tout reste dans l'anonymat. Mais alors, il est condamné à payer encore et encore, sans fin.

Le « broutage », un réel fléau 

Il s'agit d'un phénomène qui prend de l'ampleur. Les victimes se comptent par milliers chaque année.

Aujourd'hui, de nombreux jeunes d'Abidjan s'adonnent à cette activité d'autant que sans un grand effort, on gagne beaucoup d'argent. Un brouteur gagne des milliers d'euros par mois, ce qui est considérable comparé au salaire moyen en Côte d’Ivoire (quelques euros par jours). Certains gagnent même parfois des dizaines de milliers d'euros. Le montant que les brouteurs arrivent à soutirer annuellement aux Européens est estimé à 200 millions d’euros.

Y  a t’il un espoir que cela cesse ?

Le nombre de victimes d’arnaques diverses, dont les arnaques à la webcam, ne semble pas fléchir pour le moment.
Les arnaqueurs aussi changent régulièrement de stratagème, il est difficile de les combattre.  Leurs techniques s’améliorent, se professionnalisent et deviennent de plus en plus redoutables.

En Côte d'Ivoire, un effort est fourni par les forces de l'ordre et une cellule spéciale a été mise sur pied pour mettre la main sur les brouteurs. Mais elle a du mal à mettre fin au fléau.

La population s'interpose souvent entre les agents de police et les brouteurs puisque ceux-ci sont très généreux. L’argent généré par ce type d’escroquerie créé « des vocations » en permanence, les brouteurs pour lesquels la justice mets fin aux activités, sont rapidement remplacés par de nouveaux prétendant à l’argent facile.

En prenant en considération ces réalités, on a plutôt tendance à se dire que le broutage n'est pas près de s'arrêter de sitôt.

Une vidéo sur les brouteurs d'Abidjan à visionner

Vous pouvez visionner ce reportage assez complet, signé par les reporters de l'émission "Envoyé Spécial". Même si le reportage n'aborde pas spécifiquement l'arnaque à la webcam, il permet de comprendre qui se cache en général derriére ces escroqueries.

95% des arnaques à la webcam se font depuis la Côte d'Ivoire, à Abidjan.

Trustpilot