Un créateur de faux profils arrêté en Côte d'Ivoire

Vous pensez être victime d'un chantage à la webcam et votre identité (nom et prénom) est connue des escrocs ?
Cliquez ici et recevez IMMEDIATEMENT vos conseils personnalisés

La Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) a communiqué sur son site une nouvelle encourageante dans le cadre des actions contre les arnaques sur le web (lien).

La PLCC en Côte d'Ivoire a pour objectif d'enrailler un phénomène qui porte de graves préjudices au pays. Ces dernières années, un véritable réseau de clans organisés s'est développé dans la capitale ivoirienne, pour traquer sur internet, des victimes innocentes localisées dans les pays francophones.

Les escroqueries basées sur la création de faux profils attractifs, diffusés sur les sites de rencontres font de nombreuses victimes, un nombre qui ne cessent de croître ces dernières années. Les victimes vivent l'illusion d'une fausse relation sentimentale qui les porte à envoyer de consistantes sommes d'argent pour aider ou simplement contribuer aux frais de voyages et de papiers, dans l'espoir de rencontrer une personne qui n'existe pas.

Les conséquences économiques et psychologiques de ces arnaques sur le web sont souvent graves pour les victimes. Une petite partie d'entre elles seulement, décident de dénoncer les faits.

Les autorités locales ivoiriennes mettent en oeuvre une série d'actions destinées à arrêter ces criminels du web. Les échos des résultats de leurs enquêtes donnent de l'espoir aux victimes souvent isolées et permettent de diffuser des informations à titre préventif.

Ainsi, l'article informe de l'arrestation d'un présumé fabricant de faux profils, lors d'une action ciblée sur le terrain, dans les communes Koumassi et Adjamé. Le lieu du délit de l'escroc n'était autre qu’un cyber café, comme pour la majeur partie de ses complices. Le Laboratoire de Criminalistique Numérique a vite fait le lien entre les activités du suspect Abone Abraham sur internet et les données présentes sur son téléphone portable.

En général peu inquiétés par les force de l'ordre, ces arnaqueurs ne sont pas préparés aux interrogatoires. Le suspect à rapidement confirmer les accusations portées contre lui et devra répondre de ses actes devant la justice.

Trustpilot