Les arnaques sentimentales sur Facebook, Skype, sites de rencontre...

Vous pensez être victime d'un chantage à la webcam et votre identité (nom et prénom) est connue des escrocs ?
Cliquez ici et recevez IMMEDIATEMENT vos conseils personnalisés

L'explosion des réseaux sociaux et des sites de rencontres sur le web révèle depuis peu le revers d'une médaille peu reluisante. La toile est devenue le terrain de chasse de personnes malintentionnées, à la recherche de proies en vue de leur extorquer de l'argent. L'étalage des informations personnelles sur les sites et les réseaux internet a favorisé le développement d'une nouvelle forme d'escroquerie, insidieuse et à haut risque pour les finances et l'équilibre psychologique des victimes. Ces dernières subissent de véritables manipulations, qui impliquent un sentiment fort comme l'amour. Les conséquences sont souvent graves et de nombreuses victimes se retrouvent isolées, au bord du précipice.

Qui sont ces escrocs du web ?

Les arnaqueurs des sentiments sur le web opèrent de loin, de manière à éviter la localisation et les sanctions. Ils agissent principalement en Afrique occidentale et plus précisément en Côte d'Ivoire. Appelés "brouteurs", ces escrocs sont organisés en clan et leurs techniques d'arnaque se perfectionnent de plus en plus, de sorte à devenir très difficiles à dépister. Ils organisent leurs activités de "broutage" à partir des cybercafés d'Abidjan, peu inquiétés par d’éventuelles répercussions judiciaires. Au début, une fois le piège refermé sur leur proie, les courriels, appels téléphoniques, SMS et autres messages de menaces ou de chantage, reflétaient d'évidentes lacunes linguistiques qui pouvaient être un indice sur le manque de fondement de leurs prétentions. Actuellement, les attaques de ces loups de la toile sont bien plus sournoises. Ils savent attendre patiemment avant de dévoiler leurs vraies intentions. Les mécanismes de ce genre d’escroquerie sont montés à la perfection, pour ne laisser aucun doute dans l'esprit des victimes.

Qui peut être victime d'une escroquerie sentimentale sur Internet ?

Tous les réseaux sociaux, professionnels et les sites de rencontres sont pour les arnaqueurs, des lieux où tendre les filets pour hameçonner une proie appelée "mugu" en ivoirien. En effet, tous les sites qui comportent la création d'un profil personnel, même ceux à visée professionnelle, sont potentiellement à risques. Néanmoins, ceux conçus pour des rencontres plus ou moins sérieuses, restent le principal terrain d'action des brouteurs.

Personne n'est à l'abri et il ne faut surtout pas croire que cela n'arrive qu'aux autres. Outil de travail et de communication, Internet est désormais à la portée de tous, sans distinction d'âge, de sexe ou de position sociale. Les victimes ont toujours de grosses difficultés à réaliser qu'elles ont été escroquées, car le broutage consiste avant tout à faire tomber amoureux. Il est très difficile pour elles, par la suite, d'accepter que les sentiments éprouvés n'étaient qu'une illusion. Actuellement, ces escrocs ont développé leurs réseaux dans les pays francophones, la Suisse, la Belgique et bien sûr la France, qui compte de nombreuses victimes.

Comment fonctionne l'arnaque sentimentale ?

L'escroquerie sentimentale fait partie des arnaques dites "nigériane", car ils sont localisés en Afrique de l'Ouest : le Niger étant un des pays précurseurs pour ces activités illicites. Elles sont de deux typologies différentes selon qu'il s'agisse d'une arnaque à la webcam ou de la simulation d'une relation amoureuse commencée sur le web.

1- La fraude à la webcam donne lieu à un chantage et à un harcèlement violent et menaçant. Tout commence par une prise de contact de la part d'une personne attrayante, qui au fil des messages et des conversations invitera la victime à des jeux d'adultes en vidéo-conférence (sur Skype par exemple). Bien évidemment, il s'agit d'un faux profil créé pour attirer la victime. Les images diffusées proviennent en général de sites pornographiques afin de faire croire à la victime trompée qu'il s'agit d'une personne réelle. Le brouteur, caché derrière son faux profil, filme ce moment privé de la victime et le tour est joué. Le piège se referme. Toutes les informations personnelles de la victime sont en possession de l'escroc, grâce notamment au profil Facebook, souvent mal paramétré du point de vue de la confidentialité des données personnelles. Il n'est guère difficile à ces professionnels de l'arnaque de copier les listes de contacts, amis, parents et collègues, avant de menacer concrètement de diffuser la vidéo si la victime ne se soumet pas au chantage. Ils ne plaisantent jamais et n'économisent pas les moyens pour faire pression sur leur proie. De fausses lettres officielles accusant la victime de pédophilie, la publication de la vidéo accompagnée des informations personnelles de la victime et déclarations diffamatoires positionnées sur les moteurs de recherche, ont détruit beaucoup de personnes. De nombreux cas se sont soldés par des suicides.

2- Le deuxième type d'arnaque n'est pas moins dangereux, au contraire. Ce genre de fraude nigériane requiert plus de temps et surtout, elle agit dans la sphère des sentiments plutôt que dans celle des sensations purement physiques. Ici, les scénarios sont multiples, mais toujours fondés sur de faux profils attractifs. Une belle présence, la recherche de relations stables et sérieuses sont les principaux appâts de ces profils. Là aussi, le brouteur contacte une victime et lui dévoile rapidement des sentiments amoureux. Le harcèlement est différent dans la mesure où il consiste à submerger la victime de messages, de courriels remplis de déclarations amoureuses enflammées qui font tomber la victime dans une parfaite illusion. Promesses de rencontre, rendez-vous fixés, tout est programmé pour faire croire à une véritable idylle. Puis, c'est le début des problèmes plus ou moins graves de l'amoureux(se) virtuel(le). Ces problèmes sont toujours d'ordre économique et la victime, pour venir en aide au (à la) fiancé(e) envoie de l'argent. Le mécanisme fonctionne si bien, que les sommes envoyées par les victimes sont souvent très élevées. Les prétextes pour demander de l'argent sont variés, un proche malade, des frais de visa pour un voyage inexistant ...

Quelles sont les conséquences ?

Le nombre de victimes ne cesse d'augmenter et il est certain que les cas recensés ne représentent que la partie visible de l'iceberg. La honte, l'humiliation, la déception mais aussi la perte de grosses sommes d'argent incitent la plupart des victimes à rester dans l'ombre, psychologiquement détruites. Beaucoup d'entre elles choisissent d'en finir avec la vie.

Comment s'en sortir ?

A l'heure actuelle, les brouteurs sont très difficiles à repérer, ils commettent leurs crimes en restant presque toujours impunis. Néanmoins, il est fondamental pour les victimes d'escroqueries sur Internet de ne céder ni au chantage à la webcam, ni à celui des sentiments. Il est important de protéger la confidentialité des informations personnelles sur le web et de rester extrêmement prudent sur les sites de rencontres. Ces fraudes doivent être absolument signalées aux autorités compétentes. De nombreuses associations aident les victimes de ces abus à retrouver confiance en elles et à accepter le fait d'avoir été escroquées.

Si vous êtes victime d'une escroquerie sentimentale, ou pensez qu'un de vos proches l'est, vous pouvez contacter l'association Aven Europe, spécialisée dans ces escroqueries.

Trustpilot