Arnaque vidéo sur Skype : le nombre de cas de victimes devient critique

L’arnaque à la webcam sur Skype devient un phénomène récurrent présent dans tous les pays. Chaque jour, des milliers de personnes sont arnaqués sur le web et les auteurs ne sont autres que des escrocs opérant depuis l'Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire. Appelés brouteurs, ces malfaiteurs se servent des données personnelles publiquement exposées sur internet pour intervenir dans la vie de leurs cibles. En effet, on trouve sur les réseaux sociaux beaucoup d'informations sur leurs abonnés dont le nombre total dépasse les 2 milliards.

arnaque-video-skype

Le brouteur peu trouver toutes sortes de renseignements afin de pouvoir mener sa démarche à terme : votre nom, votre prénom, votre entreprise, votre profession, votre situation matrimoniale, vos centres d’intérêt, etc. Suivant vos préférences, il tentera de vous inviter à une conversation sur Skype qui est la plateforme préférée de tous les escrocs. Les informations complémentaires qu’il a eues sur vous lui permettront de mener une conversion qui sera en adéquation avec vos attentes. A vous de ne pas tomber dans le piège d’une personne qui se donne un air sympa ou des expériences d’une parfaite similarité avec les vôtres. Sachez qu’elle a déjà fait des recherches sur vous et sait utiliser les bonnes attitudes pour vous convaincre.

Ces genre de "rencontre" se termine bien souvent mal. Cet ami (inexistant) vous invitera dans des scènes érotiques et n’hésitera pas à se déshabiller en premier lieu. De con côté, sachez qu'il utilise une vidéo pré-enregistrée dont le contenu est dénichée sur un site pornographique ou autre part sur le web. Au final, vous serez pris au piège avec une vidéo enregistrée à son insu. Le chantage suivra et le brouteur vous demandera de lui verser une somme d’argent pour ne pas partager la vidéo sur la toile.

Si vous vivez actuellement ce type d'expérience et que l’escroc continue de vous faire peur, vous pouvez directement aller sur cette adresse pour avoir de l’aide : notre dossier sur les victimes de chantage. Notre site permet aux victimes de ces d’escroquerie de bénéficier de conseils personnalisés dans les meilleurs délais. Quelle que soit la situation, vous serez accompagné sur le long terme pour vous protéger et refaire votre e-réputation.

Victime de chantage, un adolescent retrouvé mort à Castelsarrasin

La France est l’un des pays en Europe où le chantage à la webcam continue de faire le plus de ravages. Dans le Tarn-et-Garonne, précisément à Castelsarrasin, un adolescent de 18 ans a été retrouvé mort le 4 juin 2015. Alertés, les policiers sont très vite intervenus dans les lieux pour mener leur enquête. Les résultats de celles-ci ont été clairs : la victime se connectait avec son ordinateur portable sur le réseau Skype au moment même où les faits se produisaient. Selon les recherches des agents de la police, le jeune était en discussion avec une soit disant jeune femme qui l'avait filmé nu lors d’une conversation. Par la suite, cette dernière lui avait demandé de l’argent, menaçant de partager la vidéo sur les réseaux sociaux. Par honte que ses amis aperçoivent la vidéo, la victime s’est donné la mort en se plantant un couteau au  niveau de sa poitrine. Malheureusement, l’arrivée des secours n’a pas permis d'éviter le drame, et la mort de ce jeune élève en classe de terminale vient compléter la liste des nombreux cas de suicide de ce type qui se produisent chaque année en France.

Il a été victime comme beaucoup d’un groupe de personnes dont les activités consistent à dénicher des victimes tout le long de la journée. Ils fréquentent toutes les plateformes de discussion : Facebook, MeetMe, Meetic, Badoo ainsi que d’autres sites de rencontre. Depuis quelques années, ils ont tendance à utiliser Skype pour tenter de filmer leurs cibles au moment où ces dernières seraient complètement dénudées. Certains parmi ces escrocs connaissent très bien les outils informatiques, ce qui leur permet de programmer leurs discussions sous des profils de femmes. Ils ne se connectent jamais depuis chez eux. En Côte d’Ivoire, vous allez par exemple les retrouver dans les cybercafés. Ainsi, il est très difficile de les appréhender.

Si vous tombez sur ce genre de personne, il ne faut jamais faire preuve de naïveté en leur donnant le moindre crédit. Vous pouvez tout simplement les bloquer et vous rapprocher de professionnels tels que nous pour avoir de l’aide.

Pour en savoir plus

Trustpilot