Y a-t-il beaucoup de victimes au chantage video Skype ?

victimes-videos-skype

Parmi les usages indésirables qu’on déplore sur les reseaux sociaux en France et dans le monde, il y a l’escroquerie à la webcam. Il s’agit là d’un véritable fléau auquel sont notamment exposés les hommes et les adolescents. L’objectif de cette manœuvre étant de soutirer de l’argent à ces personnes piégées, en publiant leurs videos intimes sur certains sites.

Le mode d’action de l’escroquerie à la webcam sur Skype

La perversité reste au cœur de l’arnaque video Skype. Pour escroquer les abonnés de ce reseau social, les escrocs utilisent généralement un faux profil monté de toutes pièces, avec les photos de stars dénudées ou les portraits de jeunes filles séduisantes. Leur technique vise à attirer leur « proie » par la séduction en ligne. Concrètement, ces derniers essaient, par des moyens futés, à gagner la confiance de leurs interlocuteurs. Les victimes, qui ne se doutent de rien, sont persuadées d’avoir débuté une relation toute chaude avec une belle demoiselle.

En réalité, l’escroc homme ou femme sur Skype utilise juste une image sensuelle pour entrer en contact avec sa prochaine victime. Dans la pratique, tout commence par une invitation banale, comme tout bon premier contact sur internet. Cette invitation peut être associée à un message accrocheur pour vous inciter à accepter sa demande. Tout se passe comme dans un vrai film à suspense où l’on est excité à découvrir la prochaine étape de l’histoire. Sauf que là, l’arnaqueur peut détruire complètement votre réputation.

L’entame d’une relation virtuelle compromettante

Une fois que vous acceptez la demande de l’escroc, celui-ci peut vouloir enchaîner une conversation coquine de suite ou solliciter un rendez-vous. Et lorsque vient le moment tant attendu, il fera tout pour se faire passer pour une « bonne personne ». Les formules de politesse constitueront la première étape de la conversation avant d’entrer dans le vif du sujet. L’arnaqueur, ayant déjà affiné sa stratégie à l’avance, sait exactement à quel moment tirer la meilleure part de sa duperie. Bien souvent, il attend juste le moment de mettre sa prochaine victime en confiance avant de solliciter une conversation via la webcam.

Une fois que vous acceptez sa proposition, ce profil fictif essayera de vous entraîner maintenant dans un jeu pervers jusqu’au dénudement. Si vous vous laissez convaincre et que vous entrez de plein gré dans son piège, alors l’étau se fermera aussitôt sur vous. Étant déjà bien préparé, l’arnaqueur va juste enregistrer la vidéo qui lui servira de moyen de chantage. Et la première partie de ce cirque se termine lorsqu’il vous présentera la preuve de l’enregistrement de la vidéo.

L’ascendant psychologique : le chantage

L’escroc, qui détient déjà une vidéo compromettante de vous, va vouloir vous faire peur. D’abord, il essayera de jouer la carte d’une entente négociée, en vous demandant une somme d’argent. En contrepartie, il vous donnera la fausse garantie de ne pas diffuser la vidéo qu’il a enregistrée. Mais dans la plupart des cas, lorsque vous acceptez un tel compromis, alors s’ensuivra une surenchère à ne plus en finir.

En cas de refus de sa proposition, l’escroc vous informera de la prochaine diffusion de la vidéo compromettante sur certains sites (YouTube, Facebook,...) ainsi qu’à vos contacts. Le but de la manœuvre étant de faire pression sur vous et vous humilier (par la diffusion de la vidéo intime) devant vos amis, vos collègues et parents qui sont également présents sur ces plateformes sociales.

Si vous ne faites pas profil bas face à ses menaces, alors il va exécuter son plan et vous envoie le lien de publication, comme preuve à l’appui. Mais le chantage ne s’arrête pas à ce niveau, puisqu’il sait pertinemment qu’un tel acte aura un impact conséquent dans votre entourage. De fait, il peut vous proposer de supprimer le lien de la vidéo sur les reseaux d’hébergement en contrepartie de la somme qu’il a demandée.

Les bons réflexes

La mise en place d’une bonne stratégie de contre-attaque est essentielle en cas d’arnaque sur Skype. D’emblée, il faut éviter de céder à la panique. Ne cédez surtout pas à la tentation de payer la somme exigée par l’arnaqueur. Essayez juste d’ignorer les actions entreprises contre vous, tout en gardant un œil vigilant sur l’évolution des choses. Retirez ensuite le faux profil de la liste de vos contacts. Il est important de couper tout contact avec l’escroc. Vérifiez ensuite si le lien de la vidéo a déjà été diffusé sur vos profils Facebook, Twitter,... Si ce n’est pas encore le cas, revoyez aussitôt les paramètres de sécurité de vos comptes et bloquez le faux profil sur ces sites. Pensez enfin à protéger la vie de vos proches et vos contacts en les informant de la situation.

Pour en savoir plus :

Trustpilot